Chicken Katsu

Pour mon mari et moi, le chicken katsu évoque pleins de souvenirs. Non pas du Japon, puisque nous n’y avons encore jamais mis les pieds (un jour…), mais de Vancouver. Oui, cette grande ville de l’Ouest Canadien; où nous avons passé 14 jours en Juin pour notre HoneyMoon.

Nous y avons découvert plusieurs restaurants Japonais délicieux, dont un a tatoué nos esprits: celui situé sur Robson Street.

Il faut savoir que la population Vancouverite est composée à environ 35% d’Asiatiques. Les restaurants en tout genre ne manquent donc pas, et les prix sont à vous faire pâlir lorsque l’on compare avec le prix ici.
De plus, cela n’a rien à voir avec ce que proposent les restaurants Japonais en France, on n’a trouvé aucun yakitori (les brochettes grillées) ou presque, par exemple.

Je connaissais le chicken katsu de nom, pour l’avoir vu sur le blog japonisant de Cléa, et m’être dit que cela semblait simple à réaliser et bon; nous qui raffolons de poulet en général.
Mais cela m’était un peu sorti de la tête, il faut l’avouer.

Mon esprit a cependant fait tilt lorsque j’avais la carte entre les mains, et que je cherchais desespérément « katsu » écrit quelque part… jackpot! Chicken katsu et Ton katsu étaient bien là.

En rentrant chez nous, dans le Sud-Ouest de la France, je me suis empressée de dire à Cheri « tu sais, je l’ai la recette du chicken katsu, si tu veux je vais t’en préparer. Mais je n’ai pas la sauce qui va avec par contre » « ce n’est pas grave, je remplacerai par de la sauce barbecue »

ChickenKatsu

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 2 fines escalope de poulet
  • de l’ail en purée (je l’ai fait moi-même)
  • un peu de farine
  • 1 oeuf battu
  • du Panko (chapelure grossière que l’on trouve en épicerie asiatique)
  • sel/poivre
  • huile pour la friture

Enduire les escalopes de poulet avec la purée d’ail (point trop n’en faut) puis assaisonner de chaque côté avec le sel et le poivre (à votre goût).
Préparer 3 assiettes différentes: la première avec un peu de farine, la seconde avec l’
?uf et la dernière avec la chapelure (l’ordre est une question d’organisation, ni plus ni moins). Passez successivement chacune des escalopes dans la farine puis l’?uf et enfin dans le Panko (la croûte de panure ne doit pas être trop fine).
Mettre à chauffer un peu d’huile dans la poêle. Une fois chaude, y mettre les deux escalopes. Verifier la cuisson: la panure doit être croustillante et dorée et la viande bien cuite à l’intérieur.
Sortir les escalopes de la poêle lorsqu’elles sont cuites, et enlever le surplus de graisse à l’aide de papier absorbant.

Le chicken katsu est servi très chaud, accompagné de riz et de salade verte. Dessus, est déposé un filet de sauce tonkatsu, épaisse et sucrée rappelant un peu le goût de la sauce barbecue (d’où la substitution suggérée par mon mari, en dépit de réelle sauce tonkatsu comme au restaurant).

Voici la version du restaurant où nous avons beaucoup souvent mangé:

ChickenKatsu_RS

Il faut dire que Cheri a tellement aimé le chicken katsu de là-bas, que j’avais une certaine pression sur les épaules lorsque je lui en ai refais.
Mais le verdict: très bon, presque comme à Vancouver (j’aurais dû faire dorer un peu plus sans doute).

A refaire, en attendant de retourner, pour nous y installer, à Vancouver…

7 Comments

  1. Mmmmm, qu’est-ce que c’est bon !!!Pour le citer, il s’agit de Robson Sushi le restaurant :)Et pour info, il y a 6500 restaurants à Vancouver et au moins un japonais dans chaque rue 😀

    Répondre

  2. Bjr, merci pour tes renseignements sur nosblogscuisinés de « Cléa » (lien). En même temps me voilà à lire ton blog culinaire c’est super miam ! que d’échanges c’est génialllllllllllA bientôt au plaisir de te lire

    Répondre

  3. Miam, moi qui adore le poulet, y’a deux escalopes qui attendent dans mon frigo… interessant !Merci !Heureuse de voir que tu réinvestis ce blog, il était temps, on avait faim nous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *