Soupe de betterave et de pomme

Je n’aime pas la betterave. J’ai l’impression de manger de la terre. Pourtant cette belle couleur violacée est appétissante mais même sous plusieurs formes ça ne passe pas.

Ma mamounette m’a donné une recette de soupe à la betterave rouge et à la pomme. Je me suis dit que ce serait une bonne occasion d’en donner à Pucinette, histoire de changer.

La recette originale est à base de betterave crue; j’ai acheté de la betterave cuite chez mon primeur (qui n’en ai pas vraiment un d’ailleurs).
J’ai également omis l’échalote, par oubli.

Je vais donc vous donner la recette d’origine, puis la variante que j’ai concoctée.

Ingrédients pour 4 personnes

? 350g de betterave crue
? 1 pomme
? 1 gousse d’ail
? 60cl de bouillon de volaille
? 1 cuiller à soupe d’huile
? Sel, poivre, 4 épices
? Crème fraîche

Pelez la betterave et la pomme, épépinez cette dernière. Coupez-les grossièrement.
Pelez et hachez l’ail et l’échalote, faites les fondre 5 mn avec l’huile dans une cocotte.
Ajoutez les dés de betterave et de pomme, assaisonnez avec une pincée de 4 épices, le sel et le poivre. Cuisez 5 mn.
Versez le bouillon et laissez cuire 25 mn.
Versez la crème liquide hors du feu et passez la soupe au mixeur plongeant.

Servez chaud ou froid.

Ma version. Je voulais quelque chose de plus épais qu’une soupe puisque c’était pour le déjeuner de la puce et non pour son dîner; j’ai donc réduit la dose de bouillon et mis de la crème fraîche épaisse et non liquide…:

Ingrédients pour 4 personnes

? 470g de betterave cuite
? 1 pomme
? 1 gousse d’ail
? 50cl de bouillon de boeuf bio
? 1 cuiller à soupe d’huile
? Sel, poivre, ras-el-hanout
? Crème fraîche

Pelez la betterave et la pomme, épépinez-la. Coupez les grossièrement. Pelez et hachez l’ail grossièrement, faites les fondre 5 mn avec l’huile dans une casserole.
Ajoutez les morceaux de pomme, une pincée de ras-el-hanout, ainsi que le sel et le poivre. Cuisez 5 mn.
Versez ensuite le bouillon et laissez cuire 15 minutes.
Ajoutez les morceaux de betteraves et poursuivez la cuisson 10 minutes supplémentaires.
Versez la crème liquide hors du feu et passez la soupe au mixeur plongeant.

Servez chaud ou froid.

SoupeBetteravePomme


Maelynn a beaucoup apprécié ! Il nous en reste une bonne quantité, donc nous avons congelé une partie et mis au frais une autre pour qu’elle en ait demain.

Goulash de boeuf

Le goulash est un plat traditionnel venant tout droit de l’Est: la Hongrie.
On le prépare généralement à base de boeuf mais il existe plusieurs variantes, toutes restants dans l’authenticité du plat. Parfois on la trouve avec du vin rouge, des carottes, sans pommes de terre …

Vous voulez que je vous confie un secret ? Allez, parce que c’est vous. Ma recette, je la tiens de ma Mamounette, non elle n’est pas du tout Hongroise. Et elle, d’où lui vient donc cette recette délicieuse qui a bercé mon enfance et mon adolescence ?! A votre avis ?!
Weight Watcher! Et oui. Comme quoi, il ne faut pas avoir de préjugés.

C’est un plat chaleureux, parfumé, rustique, réconfortant: idéal pour les journées froides d’hiver. N’étant que deux adultes et un enfant, les quantités données nous font plusieurs repas. Mais il est sans doute possible de congelé le surplus.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 650g de boeuf (j’ai pris du boeuf à bourguignon non gras) en cubes
  • 650g d’oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuiller à soupe rase de paprika
  • 2 pincées d’origan
  • 2 pincées de cumin en poudre
  • 1 pincée de poivre de Cayenne
  • 1 bouquet garni
  • 3 cuillers à café rase de concentré de tomate
  • 1 dL de bouillon de boeuf (à partir d’un cube)
  • Persil plat (je l’ai omis)
  • Sel

Peler et émincer les oignons. Les mettre dans une cocotte ou un autocuiseur avec l’ail épluché et émincé grossièrement, le paprika, l’origan, le cumin en poudre, le poivre de Cayenne et le bouquet garni.

Délayer le concentré de tomate dans le bouillon puis le verser sur les oignons.
Laisser cuire 15 minutes à feu doux.

Ajouter maintenant les cubes de viandes; saler modérément.
Fermer hermétiquement pour laisser cuire: 1 heure en autocuiseur ou 3 heures en cocotte ordinaire. N’oubliez pas que le feu doit être doux.
Si vous décidez de le servir accompagné de pommes de terre: les éplucher et les couper en morceaux ni trop gros ni trop petits. Les ajouter environ 20 minutes avant la fin de cuisson du plat. Elles cuiront dans le jus et s’en imprègneront.

Goulash


Dans l’idéal, il est recommandé de présenter le goulash dans un plat de service chaud et décoré de quelques feuilles de persil plat.

Velouté de Champignons

Comment ne pas craquer devant cette recette de velouté de champignons que nous propose AnneE dans sa Station Gourmande ?

Trois ans en arrière, je n’aimais pas du tout les champignons; impossible de m’en faire manger qu’ils crus ou cuits. Jusqu’à mon séjour chez des amis de Mamounette où ma tatie a fait une simple salade de champignons de Paris: champignons émincés avec sel/poivre + huile d’olive + citron. new_shocked Ce fut le coup de foudre et j’en fait régulièrement maintenant.

Par contre, mon tendre n’aime pas tellement les champipis… Mais j’ai tout de même voulu tenter car ça me faisait terriblement envie par ces temps grisâtres et froids.

J’ai eu un petit souci: je m’étais persuadée pour je ne sais quelle obscure raison que la recette nécessitait 500g de champignons, c’est donc la quantité que j’ai achetée. Et en regardant la liste des ingrédients, il m’en manquait 300 !!! J’ai eu les boules mais j’ai envoyé un petit mail à Anne lui demandant comment remédier à ce souci (autre qu’en achetant les 300g manquants). Elle m’a gentiment répondu et emballé c’est pesé j’ai suivi ses conseils et sa recette.

Je vous la livre donc comme je l’ai faite.

Ingrédients:

  • 500g de champignons de Paris bien frais (ils doivent être bien blancs et le pied ne doit pas se détacher de la tête)
  • 2 poireaux
  • 1400 mL de bouillon de volaille
  • 80g de beurre
  • 80g de farine
  • 4 jaunes d’?ufs
  • 20cl de crème fraîche
  • Gros sel

Coupez légèrement les queues des champignons et lavez-les.
Ensuite coupez-les en 4.

Lavez et émincez finement les poireaux.

Dans une grande marmite, faites fondre 40 g de beurre et faites suer le poireau sans coloration.

Ajoutez le reste du beurre et une fois fondu, ajoutez la farine. Vous devez cuire le roux sans coloration.

Versez le fond blanc de veau ou l’eau. Ajoutez vos champignons.
Salez au gros sel, couvrez et laissez mijoter 30 minutes.

Mixez et passez au chinois étamine (Anne ne l’a pas fait, moi non plus. J’ai même choisi de laisser quelques champignons intacts).

Mélangez les jaunes d’?ufs et la crème dans un bol.

Portez le velouté à ébullition. Hors du feu, mélangez la liaison riche (crème + jaune).

Vérifiez enfin l’assaisonnement et rectifiez au besoin.

Dressez vos assiettes.

VelouteChampignons

Résultat: quelle merveilleuse odeur! Le poireau offre une présence subtile mais qui se marie très bien au goût des champignons sans la masquer.
Mon tendre a beaucoup aimé, c’est très bon signe. Moi j’en ai repris deux fois.
Notre Pucinette goûtera ce soir, elle devrait apprécié également car c’est très doux, très chaleureux. Parfaitement réconfortant.

Par contre il nous en reste beaucoup et j’ai peur de le perdre. Je ne sais pas si je peux congeler, à cause de la présence des jaunes d’?ufs ?! Si quelqu’un peut me répondre, ce serait gentil.

Gâteau à l’orange et au pavot

Je ne sais pas pourquoi réellement, mais il m’arrive parfois d’acheter un ingrédient massivement… ce fut le cas d’oranges à jus il y a de cela quelques semaines.
L’hiver arrivant, il faut booster nos défenses immunitaires et essayer de consommer plus de vitamine C; au départ voilà la raison pour laquelle j’ai acheté 2 kilos d’oranges, dans le but de faire tous les matins un jus de fruits frais (je suis incapable de boire du jus d’orange autrement que fraîchement pressé) blushing

Et puis, indubitablement, entre les matins de flemmingite, les matins d’oubli… la quantité ne baissait pas, et je retrouvais régulièrement une orange verte qui embaumait la cuisine !

Je me suis alors souvenue de la recette de Pascale Weeks dans son petit livre Cookies, Muffins & Co (qui se retrouve à l’heure actuelle avec pleins de post-it de partout, je l’avoue).

Ni une ni deux, j’embarque mon homme dans la cuisine avec moi pendant que la puce est à la sieste et hop nous préparons ce délicieux gâteau à l’orange et au pavot (agrémenté de « hmmmmm » de mon tendre pendant la préparation).
Vous pourriez même le faire avec des enfants tellement c’est simple !

Par curiosité, j’ai juste changé de moule à gâteau et n’ai donc pas respecté le « moule de 23cm de diamètre » (les miens font 26cm de toutes façons).

GateauPavotOrange

Ingrédients:

  • 250g de farine à levure incorporée
  • 1 cuiller à café rase de levure chimique
  • 25g de poudre d’amandes
  • 175g de beurre mou
  • 150g de sucre
  • 4 oeufs
  • 2 cuillers à soupe rases de graines de pavot
  • le zeste d’1 orange
  • le jus d’½ orange
  • 1 pincée de sel

Préparation:

Préchauffez votre four à 180°C (thermostat 6).

Beurrez un moule à gâteau de 23 cm de diamètre.

Mélangez le beurre mou et le sucre jusqu’à obtention d’un mélange bien crémeux.
Ajoutez les oeufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout.
Ajoutez ensuite la farine, la levure, le sel, la poudre d’amandes, les graines de pavot, le zeste d’orange râpé et mélangez bien.
Ajoutez enfin le jus d’orange, mélangez à nouveau.

Versez la pâte obtenue dans le moule puis enfournez pour environ 25 minutes. La lame d’un couteau enfoncée au centre doit resortir sèche.
Laissez refroidir une quinzaine de minutes avant de démouler sur une grille.

Verdict: j’avoue qu’en le préparant je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement avec les délicieux fairycakes à l’orange, issus du même ouvrage.
Le résultats est parfumé, moelleux à souhait… un délice! Et quand ça devenait un peu sec, hop une cuiller de nutella par dessus et c’était réparé !

GateauPavotOrange_tranche

Vous n’avez pas encore le livre de Scally ?


Patates Irlandaises de Samhain

Samhain est un jour très important pour moi. Cette année, pas de potiron; tant pis.
J’ai cependant fait une recette que je fais tous les ans, que j’affectionne énormément: les patates irlandaises. Cette recette circule sur Internet depuis… je ne sais combien de temps ! Je n’en connais donc pas l’origine et ne peut donner à César ce qui lui appartient.

Qu’à cela ne tienne, puisque de toutes façons je la modifie inconsciemment un peu tous les ans; mais l’esprit reste le même.
On obtient un magnifique gâteau de pommes de terre, délicatement parfumé.

PatatesIrlandaises


La recette originale est encore plus riche que la mienne, puisqu’elle contient du lait, du fromage à la crème ainsi que du beurre !!

Cette recette est un peu rustique, je m’imagine toujours campagnarde le soir de Samhain, à préparer ce plat pour les miens…

Voici comment j’ai fait cette année, pour deux personnes (mais cela nous a fait deux repas):

  • Une dizaine de pommes de terre moyennes ou petites
  • 20 cl de crème fraîche semi-épaisse
  • 1 échalote
  • Ciboulette (au goût, point trop n’en faut cependant)
  • Une dizaine de tranches de bacon
  • Sel et poivre
  • 2 oeufs battus en omelette
  • Beurre pour le moule

Cuisez les pommes de terre comme bon vous semble; personnellement je les épluche, les coupe en morceaux et je les cuis à la vapeur.
Préchauffez votre four thermostat 6 (180°C)
Epluchez et émincez finement l’échalote. Mettez-la dans un saladier.
Lavez soigneusement la ciboulette et émincez-la. Rajoutez-la dans le saladier.
Cassez-y et battez les deux oeufs.
Ajoutez les pommes de terre cuites, écrasez grossièrement avec une fourchette. Il doit rester des morceaux.
Ensuite mettez la crème fraîche, le sel et le poivre.
Goûtez afin de savoir si l’assaisonnement vous convient. Ajustez au besoin.

Beurrez un moule rond.
Déposez-y la préparation à base de pommes de terre. Je fais des striures avec la fourchette.

Enfournez pour bonne vingtaine de minutes (voire même trente), en surveillant. Le dessus va prendre une jolie couleur dorée.

C’est à ce moment que je sors le plat du four afin d’y ajouter le bacon que je déchire allègrement avec les mains et dont je recouvre les patates.
Je renfourne pour plus ou moins 5 minutes, jusqu’à ce qu’il dore et se redresse un peu.

Sortez du four, si possible démoulez (j’ai utilisé un plat à cheesecake, à fond amovible) mais si vous laissez dans le plat c’est très bien également.

Dégustez.
Maintenant que j’y pense, en mettant un tout petit peu de beurre au goût, par-dessus dans l’assiette, cela donnerait certainement un petit plus au plat!

PatatesIrlandaisesGP