Courses, repas & Cie: organisation ?

Aujourd’hui, pas de recette de cuisine mais une grande question: comment gérez-vous la préparation de vos repas au quotidien ?

Est-ce que vous établissez des menus ? Si oui, comment procédez-vous (à la semaine, au mois, seul(e), avec les autres personnes du foyer… Vous piochez dans vos livres, sur internet, vous inventez… ??) ?

Comment organisez-vous vos courses ? Vous les faites à quelle fréquence ? Vous effectuez une liste ?

Je pose toutes ces questions car nous devons, mon époux et moi, mal nous y prendre et du coup notre budget explose tous les mois ! Alors je me demande comment font les autres.

Merci à ceux et celles qui vont prendre le temps de me répondre, si c’est trop personnel vous pouvez m’envoyer un email (ptitesmagies@jardindesreves.net).

Parmentier de canard confit

Voici une recette simple à réaliser et demandant peu d’ingrédients, mais pourtant délicieuse. Je ne sais cependant pas encore si je la referai ou non. Pourquoi ? Car il m’a fallu près de ¾ d’heure pour dégraisser les 5 cuisses de canard; et moi qui déteste avec du gras sur les mains là j’étais plus que servie, croyez-moi ! Pensez donc à vous y prendre à l’avance si vous avez un timing à respecter pour la préparation des repas.

ParmentierCanardConfit


Ingrédients:

  • 4-5 cuisses de canard confit (+/- 600g)
  • 3 petites échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 5 pommes de terre de taille moyenne
  • Un peu de lait ou de crème fraîche
  • sel et poivre (facultatif)
  • Fromage râpé (gruyère ou emmental)

Faites cuire à l’eau les pommes de terre.

Pendant ce temps, dégraissez les cuisses de canard; il ne faut garder que la viande maigre.
Effilochez la viande en petits morceaux.
Réservez.

Mettez votre four à préchauffer, thermostat 6 (180°C).

Epluchez et émincez finement l’ail et l’échalote puis faites-les revenir dans une poêle très légèrement graissée (personnellement, j’ai pschitté un petit peu d’huile d’olive, mais vous pouvez utiliser de la graisse du confit). Lorsque l’échalote est translucide mais pas colorée, ajoutez la viande. Cuisez pendant environ 5 minutes.

Faites la purée de pommes de terre comme vous en avez l’habitude.

Recouvrez un plat à gratin d’une couche de purée, puis de la viande, et terminez par une dernière couche de purée. Parsemez de fromage râpé et enfournez jusqu’à ce que le parmentier soit parfaitement doré.

A déguster avec une bonne salade de crudités pour équilibrer le repas.

Poulet Balti

PouletBalti Ici, c’est la folie « cuisine indienne ». Chéri et moi en raffolons, tout simplement. C’est d’ailleurs lui qui m’a fait connaître, lorsque nous vivions à Paris. Il m’emmenait régulièrement dans un tout petit restaurant à deux pas de chez nous, peu cher mais délicieux et où l’accueil était chaleureux (si l’adresse vous intéresse, demandez-la moi).
Je fais donc plus ou moins souvent quelques plats sortant des quelques livres, francophones ou anglophones, que j’ai dans ma bibliothèque culinaire (que trop peu remplie).

Je n’ai pourtant jamais mangé quelque chose fait de mes mains qui ait le goût de ce que nous dégustons au restaurant. C’est délicieux, mais différent…

Vous allez dire que je vous bassine avec, promis après j’arrête ! Mais cette recette de poulet Balti, je l’ai vue en regardant l’émission de Cyril, spéciale Inde. Pourtant, il n’y connaît rien en cuisine Indienne, preuve est qu’il a fait un lhassi à la mangue et au safran… se mangeant à la petite cuiller! Il faut savoir que le lhassi est une boisson; et qu’il ne le savait pas. Mais sa recette de Poulet Balti nous a mis l’eau à la bouche. Il l’accompagne de riz à la cardamome mais ni mon Tendre ni moi n’aimons ça.

Nous avons retrouvé la flaveur des plats servis dans les restaurants indiens. Ce fut tout simplement merveilleux. Les épices sont dosées parfaitement pour ne formé plus qu’une saveur. Il manquait un bon lhassi à la banane et ça aurait été parfait !

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 2 escalopes de poulet
  • 2 tomates moyennes mûres
  • 2 gousses d’ail
  • 1 oignon rouge (n’en ayant pas, j’ai pris un gros oignon nouveau, vert inclus)
  • 150g de riz basmati
  • 160ml de lait de coco
  • ½ cuiller à café de cannelle moulue
  • ¼ cuiller à café de curcuma moulu
  • ¼ cuiller à café de paprika
  • ¼ cuiller à café de cumin en poudre
  • Ghee (ou beurre)

Eplucher et émincer finement l’ail et l’oignon.

Couvrir le riz d’eau et y ajouter une demie cuiller à café de curcuma en poudre. Cela ne donne pas particulièrement de goût mais lui confèrera une magnifique couleur jaune. Le faire cuire jusqu’à ce qu’il soit tendre.

Faire revenir l’ail et l’oignon dans un peu de ghee jusqu’à très légère coloration.
Pendant ce temps, détailler le poulet en cubes de taille moyenne. Réserver.

Lorsque l’oignon est légèrement coloré, rajouter le mélange d’épices. Cuire l’ensemble puis ajouter le lait de coco.

Faire revenir les cubes de poulet dans un peu de ghee, y ajouter les tomates détaillées en dés. Une fois le tout cuit, l’additionner à la sauce au lait de coco.

Servir le poulet avec le riz moulé dans le récipiant de votre choix pour une belle présentation.

Fricassée de crevettes

J’adore les crevettes… qu’elles soient grises (et me rappellent mon enfance) ou roses, j’en raffole.
J’avais envie de crevettes, et de les manger en plat chaud. J’ai donc chercher quelque chose qui change des crevettes sautées à la persillade.

Ingrédients:

  • 600g de crevettes roses
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 3 tomates bien mûres
  • champignons de Paris (le nombre dépendant de leur taille)
  • 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • curry
  • paprika doux

Eplucher puis émincer finement l’oignon et l’ail.
Eplucher les crevettes.

Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive.
Faire suer les oignons et l’ail jusqu’à légère coloration. Y ajouter les crevettes. Laisser cuire ensemble durant une minute environ.
Pendant ce temps, couper les tomates en dés; et émincer les champignons de Paris. Les ajouter aux crevettes.
Assaisonner avec le paprika et le curry (au goût; je n’ai ni salé ni poivré car le plat était également pour notre Pucinette).
Couvrir et poursuivre le mijotage à feu doux pour une petite dizaine de minutes. Ca vous laisse le temps de préparer l’accompagnement: riz, semoule ou autre.

A manger bien chaud.

FricasseeCrevettes


Note: on peut ajouter un filet de jus de citron avant de déguster, et rajouter du piment végétarien (qui a le goût sans le piquant) avec l’ail et les oignons.

Nems à la banane et Pralinoise

Ce n’est un secret pour personne, je regarde lorsque c’est possible, Chef ! La Recette le samedi midi (et le dimanche midi lorsque j’ai loupé, puisque c’est une redif de la semaine précédente).

Après les côtes de porc marinées et leur riz sauté, j’ai donc testé les nems à la banane et au chocolat praliné. J’adore le chocolat « La Pralinoise », avec lequel j’ai une histoire particulière.
J’ai réduit les proportions initiales par deux, car il ne me restait que 2 bananes. Pour la sauce d’accompagnement, j’ai simplement fait un mélange des deux différentes qu’il proposait dans l’émission.

Ingrédients:

  • 2 bananes
  • 2 cuillers à soupe de cassonade
  • Quelques gouttes d’extrait naturel de vanille
  • Beurre
  • Quelques barres de chocolat praliné
  • 2-3 feuilles de brick
  • Beurre fondu

Pour la sauce:

  • Crème fleurette
  • Chocolat pâtissier
  • 2 cuillers à soupe de noix de coco râpée

Eplucher et couper les bananes en rondelles (pas trop fines afin qu’elles puissent ne pas se réduire en purée lors de la cuisson).
Faire fondre le beurre dans une poêle puis y faire revenir rapidement les bananes, elle ne doivent pas compoter. En fin de cuisson, ajouter la cassonnade ainsi que l’extrait de vanille.
Mettre de côté.

Couper les extrémités droite et gauche de la feuille de brick afin d’obtenir une forme s’approchant du rectangle; les badigeonner de beurre préalablement fondu.
Déposer quelques rondelles de banane et une barre de chocolat praliné
sur chaque rectangle de pâte. Plier vers l?intérieur les bords des
rectangles et rouler les nems.
Faire chauffer de l?huile spéciale friture dans une poêle. Y faire frire
les nems jusqu?à ce qu’ils soient bien dorés (ne surtout pas hésiter à les retourner plusieurs fois) puis les égoutter sur du papier
absorbant. Réserver.

NemsBananePralinoise

Faire fondre bouillir la crème puis y faire fondre le chocolat noir; lorsqu’il n’y a plus de morceaux, ajouter la noix de coco râpée puis verser la sauce obtenue dans de petits verres.

A déguster chaud, en trempant les nems dans la sauce.