La Mère Noelle avait dans sa hotte des livres pour moi…

    J’ai l’honneur de connaître la Mère Noelle. Sisi, je vous assure. C’est une jeune femme aux longs cheveux, trèèèèès très longs. D’une douceur incomparable, généreuse, sensible, dotée d’un certain humour; et en plus c’est mon amie.
    Vous êtes jaloux, avouez.

    La Mère Noelle avait dans sa hotte deux présents. Un pour Maelynn qui a fêté son anniversaire vendredi dernier, et un pour moi qui fêterai le mien le mois prochain.

    Pour moi, elle a choisi de me faire croire que j’étais une fée, ou une sorcière. Et si… c’était vrai ?!

CuisineFees    La cuisine des fées (ou comment faire des merveilles sans être une magicienne), de Annie et Anna Pavlowitch (rien que leur nom de famille est évocateur… -witch ;)). Photos par Raphaëlle Vidaling. Editions Tana.
   
    Cet ouvrage fait partie de la célèbre collection de livres culinaires des éditations Tana (vous pourrez les trouver dans ma boutique Amazon, voir le liens dans la colonne de droite).

    C’est une petite merveille, car il va au-delà de la cuisine. Un véritable enchantement: les photos, les sections.
    J’y trouve des remèdes sorciers pour les petits bobos, comment décorer une table de façon féérique… et évidemment des recettes qui semblent à tomber par terre !

    Superbe 🙂

CuisineAvecMaman    Et pour Maelynn, qui, comme vous le savez il me semble, aime déjà cuisiner du haut de ses 2 ans: Génial, Je cuisine avec Maman.
    Un gros livre pour des moments complices entre maman et fille(s) (il existe aussi la version avec le papa, Génial, on popote avec Papa).

    C’est un livre destiné aux enfants, avec des conseils d’hygiène et de sécurité. Les recettes sont détaillées étapes par étapes. A l’intention des parents, quelques astuces pour que tout se passe dans la bonne humeur, surtout lorsque l’on cuisine avec plusieurs enfants.

    L’auteure, Nathalie Valmary, y fait une assez longue préface genre "interview", sa fille Victoire laisse également quelques mots en début de livre.

    Toute la famille y a participé, enfants et mari. Que nous retrouvons d’ailleurs tout au long du livre.

    Des "patienteries" (à déguster pendant l’apéritif), des veloutés et bouillons, des plats principaux, des desserts, des gourmandises, quelques pages pour écrire ses propres recettes, et des adresses utiles.

    Je connais un papa qui va recevoir un livre pour son anniversaire. Chuuuuuuuuuuuuuuuuuuuut 😉

Gâteau au chocolat Bellevue de Christophe Felder

Il y a peu de temps, nous étions conviés près des montagnes pyrénéennes à rendre visite à une copinaute et sa famille.

Le temps était magnifique, la chaleur au rendez-vous. Nous avons été éblouis par la beauté des paysages… Nous avons passé de délicieux moments, le pic-nic en haut d’une montagne, entourée de splendeur simple mais emplissant nos coeurs.

Je m’étais engagée à apporter de petites douceurs sucrées, chocolatées. Au programme, je devais les préparer avec Maelynn la veille, afin de partir à l’heure le samedi matin; mais les plans sont faits pour être bousculés et, évidemment, je n’avais pu pâtisser la veille. Lorsque j’ai vu la recette de ce gâteau de Chritophe Felder chez Guillemette, je n’ai pu résister. Surtout qu’il ne contient pas de beurre !!!
J’ai juste remplacer la poudre d’amande par de la poudre de noisettes.

Il est croquant dessus, et parfaitement fondant à l’intérieur… Les filles (car ma copinaute a une fille qui a un mois de moins que Maelynn, et a donné naissance à un petit garçon il y a un mois et demi) se sont tout simplement régalées, elles en avaient partout ! Il a fini par être dégusté à la petite cuiller.

Ingrédients:

  • 125g de chocolat
  • 4 oeufs
  • 2 cuillers à soupe de lait
  • 10cl de crème fraîche liquide
  • 50g de noisettes en poudre
  • 125g de sucre en poudre
  • 1 cuiller à soupe de farine

Préchauffez votre four thermostat 6 (180°C).

Faites fondre le chocolat dans le lait et la crème.

Séparez le blanc des jaunes d’?ufs, gardez les blancs de côté et ajoutez les jaunes un à un au chocolat, en veillant à bien mélanger à chaque ajout.

Ajoutez la farine, et la poudre de noisette. Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Montez les blancs en neige ferme, en incorporant petit à petit le sucre semoule. Incorporez-les délicatement à la préparation.

Beurrez et farinez un moule (s’il est rond, le temps de cuisson est indiqué pour un moule de 24cm de diamètre. J’ai fait cuire le gâteau dans un moule rectangulaire peu haut, pour le même temps).
Versez-y la préparation et enfournez pour une trentaine de minutes.

GaeauBellevue


Lorsqu’il est cuit, démoulez-le et laissez-le refroidir. Ou alors, jouez les gourmand(e)s en attendant un peu et en piochant directement dans le plat avec une cuiller 😉 VOus verrez, c’est impossible d’y résister !!!

Bagels au saumon fumé

Je suis sujette aux obsessions, surtout culinaires. Ca vient comme ça, et tant que ce n’est pas assouvi, j’y pense le jour… et parfois même la nuit ! C’est une horreur, déjà que je dors peu.

Là, l’objet de mon obsession était les bagels ! Et comme par hasard, plusieurs blogs culinaires que je consulte se sont mis à mettre la recette. Synchronicité, quand tu nous tiens… Malheureusement, je découvre au dernier moment que ma levure est périmée. Vraiment, là c’est le sort qui s’acharne.

MaPtiteCuisine J’ai récemment acheté quelques livres de cuisine, dont un de Julie Andrieu: Ma P’tite Cuisine… vous comprendrez sans doute pourquoi le titre m’a fait tilt 😉

Je le feuillette plusieurs fois…. et je tombe sur une recette avec des bagels. Non, mais ils me poursuivent partout ! Ca me semble terriblement bon, alors je mets ce qu’il faut sur la liste des courses et rajoute ces sandwiches au menu. J’ai omis deux ingrédients: la pâte de tomate séchée, et le jus de citron.

Comme je vous le disais, je n’ai pas fait mes bagels moi-même pour cette fois, mais ce n’est que partie remise ! J’ai donc acheté des bagels surgelés chez Picard, ma foi très bons. Malheureusement, ils n’en proposent que des « plain », pas de bagels au sésame ou au pavot. Mais c’est déjà bien d’en trouver, alors je ne vais pas me plaindre.

Je vous conseille de préparer tous les ingrédients, comme ça il n’y a ensuite plus qu’à assembler.

Ingrédients:

  • 4 bagels
  • 1 tomate de taille moyenne
  • Saint-Morêt
  • 2 tranches de saumon fumé
  • ½ oignon rouge (j’en ai mis moins)
  • Quelques feuilles de salade (j’ai utilisé de l’Iceberg, Julie Andrieu préconise de la Batavia)

Coupez chaque bagels en 2 et faites-les dorer. Pour que ce soit plus simple, utilisez le grill de votre four, car il faut que seul l’intérieur soit toasté.

Pendant ce temps, déchiquetez la salade en morceaux; epluchez et émincez en fines rondelles l’oignon rouge, coupez la tomate en demi-rondelles plus ou moins épaisses selon vos goûts.

N’oubliez pas de surveillez les pains, lorsqu’ils sont dorés mais pas trop, sortez-les précautionneusement (oui oui, c’est chaud, et ça brûle!), laissez tièdir mais pas refroidir.

Tartinez les 8 moitiés avec du Saint-Morêt.

Disposez dessus des rondelles de tomate, puis d’oignon rouge, des lanières de saumon fumé, puis enfin de la salade déchiquetée. Reposez le « chapeau » du bagels, et dégustez sans tarder !

BagelsSaumonFume

C’est un jeu d’enfant n’est-ce pas ? Je n’ai pas mis trop d’oignon, et les goûts étaient ainsi parfaitement équilibrés: chaque ingrédient était bien présent en bouche, sans pour autant dominer sur les autres. Parfait.

La prochaine fois, je m’attaque à la réalisation des bagels moi-même 😉

Tarte chocolatée mousseuse aux speculoos

Aujourd’hui, Nos P’tites Magies fête ses 2 ans, déjà ! J’ouvrais ce blog enceinte jusqu’au cou de ma première… ne sachant pas que 8 jours plus tard elle serait dans mes bras.

Pour cette occasion, j’ai préparé une délicieuse tarte. Comment faire lorsque l’on a follement envie d’une mousse au chocolat, mais que l’idée même d’un cheesecake nous met l’eau à la bouche ? J’ai trouvé la réponse ! Le fond est la base même des cheesecakes: des speculoos et du beurre. La garniture ? Simplement une mousse au chocolat, contenant moins de sucre que d’habitude (car les speculoos sont déjà très sucrés)…

TarteMousseSpeculoos2


Ingrédients:

Fond de tarte:

  • 250g de speculoos
  • 125g de beurre demi-sel (doux si l’idée vous rebute)

Mousse au chocolat:

  • 125g de chocolat pâtissier
  • 30g de beurre
  • 25g de sucre en poudre
  • 3 oeufs

Préparez le fond de tarte en réduisant en miettes les spéculoos auxquels vous ajoutez le beurre préalablement fondu.
Etalez le tout à la main dans un plat à tard à fond amovible. Remontez bien sur les bords.
Réservez au frais.

Faites fondre le chocolat et le beurre au micro-onde ou au bain-marie. Mélangez afin d’obtenir une pâte bien lisse.
Ajoutez le sucre, mélangez jusqu’à ce qu’il soit entièrement fondu.
Ajoutez enfin les jaunes oeufs, un à un, en les incorporant bien à chaque ajout. Montez les blancs en neige ferme, puis incorporez-les délicatement à la préparation.

Disposez la mousse sur le fond de tarte aux speculoos, et réfrigérez le tout pendant au moins 3 heures (nous avons dégusté la tarte après une nuit dans le frigo, c’était parfait).
Mangez par petite part afin de ne pas être trop ec?uré.

TarteMousseSpeculoos


Milkshake à la banane selon mon Homme

Mon mari adore particulièrement préparer des boissons.
J’ai reçu en cadeau une centrifugeuse et je dois avouer qu’il s’en sert plus que moi.

Il me fait régulièrement un milkshake à la banane, délicieux. Nous varions les ingrédients selon le goût

Ingrédients:

  • 1 banane
  • 20cl de lait (nous utilison du demi-écrémé, mais c’est au goût)
  • 1 filet de miel d’acacia
  • 3 glaçons
  • 2 cuillers à soupe bombées de glace à la vanille
  • Cannelle moulue.

Epluchez et coupez la banane en rondelles.
Mixez-la avec les glaçons dans un blender.
Lorsqu’ils n’y a plus de morceaux, ajoutez le lait. Mixez.
Puis la glace à la vanille et enfin le miel.
Mixez jusqu’à obtention d’une boisson onctueuse.

Servez et saupoudrez d’un peu de cannelle moulue.

Regardez-moi cette belle mousse qui fait une jolie moustache au bord des lèvres !

MilkshakeBanane

INDE: Saveurs Du Bout Du monde

Je suis accro aux livres, et les livres de cuisine n’échappe pas à ma passion; bien au contraire ! Je trouve d’ailleurs que je n’en ai pas tant que ça.

Mon livre fétiche c’est INDE, Saveurs du Bout du Monde. J’avais flashé dessus, sans pour autant l’acquérir car le prix est tout de même relativement élevé (26?60). Chaque fois que j’allais en librairie, je me faufilais pour aller le tenir et feuilleter ses pages. M’imprégnier de ses magnifiques photographies, m’emplir l’esprit des bruits et odeurs possibles dans les rues indiennes. Voyager en Inde est un de nos grands rêves… un jour, qui sait ?

Et puis un jour, au pied du sapin, mon père noël me l’y avait glissé amoureusement! Joie.

C’est un livre des plus complets. Chacun des plats est photographié, mais pas une photographie studio banale, non non, une photographie montrant comment il est présenté en Inde. Lorsque le plat demande une technique particulière, celle-ci est photographiée pas à pas.

Le livre débute par une magnifique carte du pays suivie du sommaire. Puis suivent une dizaine de pages consacrées à l’essence même de la cuisine indienne, les différences entre les différentes régions, les compositions des repas, un peu d’histoire…

Voici le sommaire:

La cuisine indienne

RECETTES

Tiffin
Poissons & Fruits de mer
Viandes & Volailles
Légumes
Légumineuses
Riz, Semoule & Vermicelles
Pains
Accompagnements
Sucreries & Boissons

Recettes de base

Glossaire de cuisine indienne

Index

VOYAGE CULINAIRE EN INDE

Cuisine de la rue – Une balade le long de Chowpatty Beach
Produits de la mer – Des estuaires du Kerala à la bruyante Mumbai
Epices – Ingrédients aromatiques de la côte de Malabar

Pains – Les roti – du tava au tandoor
Confiseries – Les rossogola ou la fondation d’un empire de douceur

Thé – Préparer le thé dans les jardins de l’Assam et des Nilgiris

Je me répète mais grâce aux photographies, au fait que les recettes sortent un peu des sentiers battus (ils ne mangent pas que des curry en Inde), j’ai l’impression d’y être. Les plats sont présentés, avec quoi ils se mangent, à quel moment de la journée. Les termes sont mis en langue originale avant d’être traduits…

Bref, n’hésitez pas si vous aimez l’Inde et sa cuisine !

PS: dans cette collection, retrouvez également la Chine, et bientôt l’Italie et la Thaïlande 😉

Compote rose aux nectarines et litchis

Ca sent bon dans l’appartement ! Le soleil s’est de nouveau invité, et il fait même très chaud.

Le supermarché vendait des nectarines blanches en cagette, à un prix intéressant. Nous en avons donc profité.

Connaissez-vous la différence entre la pêche, le brugnon et la nectarine ? En fait, le brugnon et la nectarine sont issus d’un croisement entre un prunier sur un pied de pêcher; la chair du brugnon reste collée à son noyau alors que celle de la nectarine s’en détache.

Maelynn mange des fruits frais mais également beaucoup de compotes (sans sucre ajouté). Je me suis donc dit que je ferai de la compote de nectarine et pommes.

Finalement, c’est une toute autre recette que j’ai faite, suivant l’inspiration du moment. Nectarines blanches associés à l’acidulé des litchis, avec une pointe d’exotisme en plus provenant de l’eau de rose.
La compote a une magnifique couleur, et un goût….. hmm ! Exquis !

Ingrédients:

  • une dizaine de nectarines blanches, bien mûres
  • une grosse boîte de litchis
  • 1 cuiller à soupe d’eau de rose

Eplucher les nectarines, et les couper en morceaux pas trop gros.
Mettez-les dans une sauteuse à fond épais.

Ajoutez les litchis que vous aurez préalablement égouttés et coupés en 4. Mettez-les avec les nectarine.

Faites cuire le tout une trentaine de minutes à feu moyen, jusqu’à ce que les fruits soient bien cuits.

Passez-les à la moulinette, en les écumant afin de ne pas garder trop de jus, ce qui rendrait la compote vraiment très liquide.

Ajoutez une cuiller à soupe d’eau de rose, laissez tiédir puis mettez en pots.

CompoteRose

Maelynn l’adoooooooore ! 😉

Cherche Desespérément une Epicerie Indienne

    Point de recette de cuisine aujourd’hui, mais une demande à vous qui passez par ici.

    Comme vous l’avez sans doute remarqué au fil des pages, nous adorons cuisiner et manger indien à la maison. Mais voilà, je ne trouve pas tout à portée de main et cela m’embête.

    J’ai cherché sur Toulouse une épicerie indienne, en vain. J’ai bien fouillé Paris Store de fond en combles dans l’espoir d’y trouver ce que je voulais, mais en vain…

    Alors je lance un appel: connaissez-vous une ou plusieurs épiceries indiennes qui vendent par correspondance (Velan est fermée pour le moment niveau vente sur internet), ou alors dans la région toulousaine, svp ? Je cherche une épicerie complète, qui vend des farines, des épices, pourquoi pas des livres et des ustensiles (ces deux derniers étant facultatifs).

    Pleaaaaaaaaaaaaaaaase, Heeeeeeeeeeeeelp !

    Merci d’avance