Gratin de potiron au curry

Je raffole du potiron. Je dois avouer que l’automne est sans doute la saison que je préfère, peut-être un peu car le potiron revient sur les étales.

On peut faire énormément de plats, tant sucrés que salés, avec ce cucurbitacé à la couleur orangée. Comment je le préfère ? Simplement en soupe, ou alors en gratin !

Le curry se marie très bien avec le potiron, je l’ai découvert en ajoutant par curiosité du curry à ma béchamel avant de l’incorporer à ma purée.
D’habitude, j’utilise du curry en poudre. Mais j’ai récemment acheté un petit pot de curry dans la biocoop du coin. Plusieurs sortes existent, selon la région d’Inde; moi j’ai craqué pour le curry du Kérala, à cause de la noix de coco… Il n’est nul besoin d’en mettre trop, je trouve que les saveurs sont relativement concentrées.

J’ai fait un mélange de gruyère et de comté, mais vous pouvez très bien n’en mettre qu’un seul.

Désolée pour le manque de précision dans les quantités, mais c’est une recette que je fais toujours à l’oeil !

Ingrédients:

  • environ 800g de chair de potiron
  • beurre
  • farine
  • lait
  • 1 petite cuiller à café de pâte de curry kérala, ou du curry en poudre
  • sel (facultatif)
  • gruyère et comté râpés

Mettez votre four à préchauffer thermostat 6 (180°C).

Coupez le potiron en gros dés et épluchez-le. Faites-le cuire environ 6 minutes à la vapeur.
Une fois cuit, laissez un peu refroidir.

Pendant ce temps, préparez la béchamel au curry: faites fondre le beurre. Baissez le feu, ajoutez la farine. Mélangez bien jusqu’à obtention d’une pâte épaisse, mais sans coloration. Ajoutez le lait petit à petit en mélangeant bien afin de ne pas obtenir de grumeaux.
Laissez épaissir en surveillant, cela peut aller vite.
La béchamel ne doit être ni trop épaisse, ni trop liquide. Elle doit couler sur votre cuiller en bois tout en étant suffisamment épaisse.
Une fois la bonne consistance obtenue, ajoutez le curry. Mélangez bien afin qu’il soit réparti correctement dans la béchamel. Salez si vous le désirez.

Réduisez le potiron en purée, ce n’est pas grave si elle n’est pas parfaitement lisse.

Mêlez la purée de potiron à la béchamel, disposez le tout dans un plat à gratin.

Parsemez de fromage râpé et enfournez jusqu’à ce que le fromage soit bien fondu et ait une jolie couleur dorée.

GratinPotironCurry


A déguster chaud, vous pouvez ajouter un peu de ciboulette ciselée.

Je vous souhaite un joyeux Halloween et un joyeux Samhain 🙂

Mes dips de poulet & leur sauce parmesan sur La Table Monde

a_goute_et_adore_vert Il y a quelques temps j’ai reçu un gentil email de la part de Murielle me demandant si j’étais d’accord pour que ma recette de dips de poulet en croûte de parmesan et leur sauce soit publiée sur son site La Table Monde (site que, je l’avoue, je ne connaissais pas jusqu’alors).
Elle m’envoyait une photo faite de la recette… y’a pas à dire: ça claque !

Sur mon post, c’était ma pépette en pleine dégustation héhé.

Merci à Murielle & Stanislas, je suis contente que cette recette ait autant plu (nous l’adorons ici ! la sauce change tout).

Ma photo culinaire préférée

    Je ne participe que très rarement aux concours de la blogosphère… mais là je ne pouvais pas passer à côté car j’adore la photographie, et prendre mes plats en photo est un exercice que j’aime particulièrement. J’envoie donc la photo qui suit à Edith pour son concours concernant les plus belles photos culinaires.

    Il m’a été difficile de choisir une photo plus qu’une autre, mais celle-ci s’est imposée à moi. Ce sont des accras de morue (la recette a été publiée ici au mois de juillet). Un plat qui me ramène à mon enfance, à ma maman qui faisait ce plat avec beaucoup de plaisir parce qu’elle savait que je l’aimais beaucoup, la cuisine à 4 mains elle et moi…

    En prenant les photos, j’ai voulu donner une impression de fraîcheur, de clarté. Un peu de chaleur en plus pour ce plat antillais.
    Je n’ai rien fait de sophistiqué, j’ai fait exprès de laisser mes accras sur le papier d’essuie-tout.
    J’ai voulu jouer sur le focus.

AccrasMorue

    L’appareil utilisé est un réflexe numérique.