Beignets de crevettes de Nigella Lawson

Nigella Tout le monde connaît Nigella Lawson non ? Il faut que je vous la présente ?

J’ai découvert Nigella lorsque ses émissions furent diffusées (la première fut Nigella Bites) sur Cuisine TV, j’habitais alors encore chez maman et passais beaucoup de mon temps, à son plus grand désarroi, devant cette chaîne…

Nigella, elle est Anglaise. Elle a un sacré accent d’ailleurs ! Elle n’est pas chef. Pourtant, elle a écrit plusieurs livres devenus cultes (How To Be A Domestic Goddess est sans doute le plus connu… mais il y a également Péché de gourmandise, Nigella Bites, Forever Summer, Feast, Nigella express, How to eat) malheureusement, la plupart d’entre eux ne sont pas traduits en Français. Elle a également une ligne d’ustensiles de cuisine maintenant.
Elle est… pulpeuse. En pleine formes 😀 Et elle ne le cache pas: elle ADORE manger.

C’est elle qui m’a appris que je pouvais congeler les blancs d’oeuf sans problème. Ainsi que les marinades restantes, au lieu de les jeter bêtement.
Elle a une façon de séparer le blanc du jaune des oeufs assez particulière, j’avais même vu tout un débat sur un forum à ce sujet (elle le fait avec pour seul outil ses main: elle casse l’oeuf, et laisse échapper le blanc entre ses doigts).

Dans ses émissions télévisées, elle nous ouvre les portes de sa maison. Nous y découvrons même régulièrement ses enfants, aussi gourmands qu’elle.

Adepte de la « confort food », ses recettes sont en générale simples (pourquoi se prendre la tête avec des choses compliquées si l’on peut faire simple), goûteuses, mais parfois un peu… étranges. Comme ce poulet au coca présenté lors d’une émission consacrée au King Elvis Presley (mais je testerai!).

Elle a la fâcheuse habitude d’ouvrir son frigo la nuit pour une petite grignotade discrète.

Je me souviens de cette émission, lumière tamisée, dans sa cuisine avec une de ses amies… elle nous propose une recette de beignets de crevettes qui me faisaient envie, mais très très envie ! Pourtant, c’est au moins deux ans après que je l’ai enfin réalisée. Après l’avoir desespérément recherchée sur le net.
J’ai été un peu déçue quant à la texture, j’avais sans doute trop l’habitude des accras de morue qui ont réellement une texture de beignets; là ce sont plus des « croquettes » de crevettes.

Ingrédients:

<!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>

  • 250
    g de crevettes crues decortiquées
  • 50 g de farine
  • ail
  • 1
    oignon nouveau
  • 1
    cuiller à soupe de cherry (ou autre alcool de votre choix.
    Pourquoi pas du rhum)
  • jus
    de citron

Epluchez et dégermez l’ail. Epluchez également l’oignon nouveau (le vert et le blanc). Mixez-les à l’aide d’un robot.

Ajoutez ensuite les crevettes, la farine ainsi que l’alcool.

Mixez le tout jusqu’à obtention d’une pâte plus ou moins homogène.
Faites reposer le tout pendant environ 10 minutes, au frais.

Mettez votre huile de friture à chauffer.

A l’aide de deux cuillers à soupe, formez des boules que vous glisserez délicatement dans l’huile chaude (attention aux éclaboussures!). Retournez-les. Lorsqu’ils sont bien dorés, sortez-les et déposez-les sur du papier absorbant afin d’ôter le surplus d’huile.

Mangez-les brûlant après les avoir arrosés d’un filet de jus de citron.

BiegnetsCrevetteNigella



Galette végétale au sarrasin et aux légumes

Vous vous souvenez de ma recette de sarrasin sauté aux légumes ? Je vous avais brièvement parlé d’une façon d’accomoder les restes.

C’est ma nutritionniste qui m’avait donné cette recette lors de notre dernier rendez-vous… Elle m’avait d’ailleurs conseillé un livre de Valérie Cupillard, que je me suis empressée d’acheter. Mais il faudra que je regarde plus en profondeur à la biocoop la prochaine fois, car elle travaille beaucoup avec les flocons (flocons de riz, de lentilles etc) et je ne sais pas s’ils en ont.

Pour une poêle de 20cm de diamètre:

  • Reste de sarrasin sauté aux légumes
  • 2 oeufs
  • Fromage râpé (j’ai mélangé emmental et comté)
  • Sel/poivre si vous n’aviez pas assaisonné le sarrasin

Battez les oeufs en omelette. Mélangez-les au sarrasin, ajoutez le fromage râpé, assaisonnez si besoin est.

Mettez la préparation dans une poêle à feu doux, couvrez (c’est très important) et laissez cuire doucement. Vous pouvez retourner la galette pour qu’elle soit dorée des deux côtés (utilisez alors une grande assiette, faites glisser la galette dessus, puis retournez-la dans la poêle; comme vous le feriez pour une omelette).

N’hésitez pas à rajouter des épices, c’est ce que je ferai la prochaine fois. Je mettrai également des légumes plus forts en goûts, du poivron par exemple.

Si vous n’avez pas de restes comme c’était mon cas, cuisez votre sarrasin, détaillez les légumes de votre choix en petits cubes, et faites la recette comme je vous l’indique 🙂

GaletteVegetaleSarLeg


Oeufs brouillés façon tamago-yaki, riz gohan & légumes sautés

Voici une assiette très savoureuse, et équilibrée.

Ca fait un bout de temps que le Tamago Yaki me fait de l’oeil, que ce soit dans les livres de cuisine, ou sur les blogs… Qu’est-ce qui se cache sous ce nom barbare ? Rien d’autre que de l’omelette « aromatisée » feuilletée. C’est ce qui sert pour les sushi à l’omelette par exemple.
J’ai donc enfin voulu tenter
mais j’ai eu un souci de température de
poêle, et les
?ufs
ont terminé brouillés !!

&amp;lt;!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –&amp;gt;

Ingrédients
pour 2 personnes:

Légumés
sautés
:

  • 1 blanc de poireau
  • 2 courgettes de taille moyenne
  • 1 tomate
  • 2 gousses d’ail
  • Huile d’olive

Epluchez les courgettes (ou non selon vos habitudes), coupez-les endeux dans le sens de la longueur, puis en tranches pas trop épaisses.
Coupez également le poireau en deux dans le sens de la longueur, et de même façon coupez de fines tranches. Lavez-le afin d’éliminer l’éventuelle terre qui se serait glissée entre les anneaux.
Epluchez l’ail, dégermez-le et réduisez-le en purée.
Coupez la tomate en dés.

Faites revenir un trait d’huile d’olive dans une poêle. Lorsqu’elle est bien chaude, faites-y revenir l’ail jusqu’à très légère coloration.
Ajoutez ensuite les légumes. Baissez le feu.

Ils sont prêts lorsque le poireaux est fondant.

Oeufs brouillés façon Tamago Yaki (j’ai trouvé la recette d’Anne simplissime…):

  • 2
    <!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>?ufs
  • ½ cuiller à café de dashi-no-moto*
  • ½ cuiller à café de mirin**

Cassez les deux ?ufs dans un bol, battez-les avec le dashi et le mirin. Le dashi doit être complètement fondu.

Faites chauffer votre poêle, graissez-la très légèrement puis brouillez-y les ?ufs.

TamagoGohanLegumes

Dressez maintenant vos assiettes: nous avons moulé le riz grâce à des moules à riz en forme de triangle (une fois cuit, j’ai rajouté une cuiller à café de grains de sésame, bien mélangé pour le repartir correctement), vous pouvez ajouter un trait de sauce soja Kikkoman dessus pour le sublimer si vous le désirez; ajouter des oeufs brouillés (je rappelle que mes proportions sont pour deux personnes + une petite fille) et des légumes.TamagoLegRiz_Mae

Maelynn aussi a eu le droit à son assiette. Son riz était moulé en coeur et en étoile. Un peu de sauce car elle adore tremper.

* dashi-no-moto: bouillon dashi prêt à l’emploi, il suffit de le mélanger à de l’eau ou un autre liquide. Le dashi est un bouillon de base dans la cuisine japonaise, il sert à la fameuse soupe miso (prononcer « misso »), mais également à l’élaboration de sauces par exemple.

** mirin: vin de riz sucré japonais, exclusivement utilisé en cuisine.

Nouilles soba au wok

&amp;lt;!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –&amp;gt;

Voici une recette tirée de l’excellentissime livre Sushi &Compagnie. Pour une fois, je n’ai effectué aucune
modification, hormis la division approximative par deux des proportions d’origine, le remplacement du porc par du poulet et l’oubli des feuilles de nori en lanières/copeaux. D’ailleurs en ce qui concerne la viande, elle demande du porc haché, j’ai simplement coupé le poulet en petits morceaux. Bon ok, en fait j’ai un petit modifié, mais pas grand chose.

J’aime beaucoup cuisiner au wok, car il préserve bien les vitamines des aliments du fait de leur cuisson très rapide. Mais je ne l’utilise malheureusement pas très souvent (je n’ai pas le réflexe).

L’ouvrage précise que ce plat est d’origine chinoise, mais que les Japonais adorent.

Les nouilles soba sont confectionnées à partir de farine de sarrasin additionné à un peu de farine de blé
afin de leur donner plus d’élasticité. Elles sont donc très diététiques.

Je les ai trouvé en paquet de 250g, mais proportionnées par fagot de 50g. Très facile à doser donc; j’en ai
utilisé deux fagots et c’était pile ce qu’il fallait.

SobaFagot

Je n’avais jamais goûté ni de chou chinois, ni de nouilles soba avant cette recette. Le chou a un goût identique à celui du chou pomme mais beaucoup moins fort. Les nouilles soba sont délicieuses (ma fille a lâché un « c’est un dolice » à la première bouchée héhé).

Cette recette est confectionnée idéalement dans un wok. Pour se faire, je vous conseille donc d’éplucher et couper tous les ingrédients au préalable, pour n’avoir plus qu’à les cuire.

Ingrédients
pour 2 personnes:

  • 100 à 125g de nouilles soba séchées
  • ½ cuiller à soupe d’huile de sésame
  • 1 cuiller à soupe d’huile végétale (plus exactement deux fois ½ cuiller à soupe)
  • 200g de poulet
  • 1 petit oignon
  • 2 gousses d’ail
  • ½ cuiller à café de gingembre frais râpé
  • 200 à 250g de chou chinois
  • ½ poivron rouge
  • 1 cuiller à soupe de gingembre mariné (gari)
  • (1 cuiller à soupe d’ao-nori séchée, en lanières ou en copeaux)

Sauce:

  • ½ cuiller à soupe de sucre
  • 30ml de mirin
  • 1 cuiller à soupe de mirin
  • 30ml de sauce soja japonnaise

Préparez tous les ingrédients:

Epluchez et coupez l’oignon, écrasez l’ail et le gingembre.
Réservez-les ensemble dans un petit récipient.

Passez le poivron sous l’eau afin de le nettoyer puis émincez-le finement. Emincez le chou chinois en fines lanières.
Disposez-les ensemble dans un autre récipient.

Détaillez le poulet en petits morceaux.

Passons à la préparation à proprement parler:

Faites cuire les nouilles soba dans une grande quantité d’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Egouttez-les.

Faites chauffer l’huile de sésame et ½ cuiller à soupe d’huile végétale dans le wok (ou à défaut une grande poêle). Faitez-y sauter le poulet à feu moyen jusqu’à ce que celui-ci devienne légèrement doré. Ôtez-le du wok et couvrez-le afin de le maintenir au chaud.

Dans le même wok, faites chauffer le reste d’huile végétale.
Faites-y sauter le mélange oignon+ail+gingembre frais, jusqu’à ce que l’oignon blondisse.

Ajoutez le chou et le poivron rouge. Remuez bien, poursuivez la cuisson jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Préparez la sauce en faisant chauffer tous ses ingrédients dans une petite casserole jusqu’à dissolution complète du sucre (j’ai porté quelques instants à ébullition afin d’ôter l’alcool du saké).

Lorsque les légumes sont tendres, ajoutez enfin le gingembre mariné, le poulet, les nouilles et la sauce.

Remuez afin de bien mélanger tous les ingrédients, laissez une minute sur le feu pour que tout soit chaud.

Servez en parsemant d’algues (chose que j’ai oubliée de faire).

SobaWok

Au secours !!!! j’ai perdue une recette vue sur un blog

   

La semaine dernière ou en début de semaine, j’ai vu sur un blog la recette de soupe de ramen (des nouilles japonaises).
    J’avais même laissé un commentaire…

    J’ai voulu retrouver le post pour suivre la recette, mais impossible de mettre la main dessus !! Je ne me souviens plus sur quel blog culinaire je l’ai vue (c’est ça de suivre autant de flux RSS…), ni le titre de la recette.

    Alors je fais appel à vous, peut-être pourrez-vous m’indiquer où retrouver cette recette !

    Merci beaucoup

Sarrasin sauté aux légumes et tofu épicé

Contrairement à ce que l’on pourrai croire, le sarrasin n’est ni une espèce de blé (on l’appelle fréquemment « blé noir ») ni une céréales. C’est en fait une plante.

Son avantage par rapport aux céréales est qu’il ne contient pas de gluten; il est cependant cuisiner comme ces dernières.

Il est surtout connu pour sa farine, qui entre dans la composition des célèbres galettes bretonnes. Au Japon, sa farine sert à confectionner les soba (variété de nouilles).

Un des avantages du sarrasin par rapport au blé est qu’il rassasie plus rapidement. Pour moi, c’est non négligeable car en général j’ai rapidement faim après le déjeuner, même si j’ai mangé en bonnes quantités.

Son goût est relativement discret et je trouve qu’il rappelle légèrement la noisette. Son odeur m’a donné envie de faire des galettes !

Comme je vous l’ai dit à plusieurs reprises, le midi j’associe légumineuse/céréales ou féculents/légumes crus ou cuits.
Voilà comment est née l’idée de cette délicieuse assiette, qui est top pour les personnes cherchant à manger équilibrer sans viande/poisson.

Ingrédients pour 4 personnes (car cela nous a fait deux repas… à venir la note du « comment j’ai utiliser les restes »):

  • ½ tasse de sarrasin en grains
  • 1 blanc de poireau
  • 2 carottes
  • 1 oignon de taille moyenne
  • 2 ou 3 gousses d’ail
  • 100g de tofu
  • ½ cuiller à café de curcuma en poudre
  • ½ cuiller à café de paprika en poudre
  • ½ cuiller à café de cumin en poudre
  • ¼ cuiller à café de cannelle en poudre
  • Sel et Poivre du moulin
  • Huile d’olive

Coupez le tofu en petits cubes. Ajoutez-y les épices, mélangez bien, et gardez au frais durant environ une petite heure.

Faites cuire le sarrasin dans 1,5 fois fois son volume d’eau. Cela va prendre 20 minutes.

Profitez-en pour préparer les légumes: épluchez-les carottes, l’oignon et l’ail. Emincez très finement l’oignon et l’ail; détaillez les carottes en cubes. Coupez le poireau en deux dans le sens de la longueur, rincez-le soigneusement afin d’éliminer la terre éventuelle, égouttez bien.

Chauffez un petit peu d’huile d’olive dans une poêle, faites-y d’abord revenir le mélange ail/oignon jusqu’à ce qu’il commence à légèrement colorer. Ajoutez-y le poireau et les carottes. Salez/poivrez à votre guise. Laissez cuire à feu moyen jusqu’à ce que les carottes soient tendres mais encore un peu croquantes.

Ajoutez-y le sarrasin, mélangez bien et augmentez légèrement le feu. Laissez ainsi pendant 2-3 minutes.

Durant ce temps, faites sauter le tofu dans une poêle anti-adhésive à feu fort.

Servez le sarrasin aux légumes dans vos assiettes puis parsemez enfin avec les dés de tofu.

SarLegTofu