Riz savoureux au tofu

Nous ne sommes pas à proprement parlé végétariens, bien que mon mari l’eut été durant plus de deux ans, lorsqu’il vivait au Pays-De-Galles. Mais je n’ai jamais été adepte de la viande. Je me souviens avoir été forcée, lors de mes vacances en famille, de manger des steaks de boeuf à m’en faire vomir tellement cela ne passait pas; ma maman ne mange presque pas de viande rouge non plus et privilégie le poisson dans son alimentation.

J’oublie trop souvent de compenser ce faible apport en fer. J’ai découvert le tofu il y a quelques années maintenant. Les gens sont en général réticents, c’est dommage car s’il est bien préparé, il est délicieux et surtout passe-partout ! Il faut juste garder en tête qu’il absorbe les goûts des aliments qui l’entourent. Ce plat est donc nutritionnellement bien équilibré, féculent, protéines et vitamine.

bentoboxes.jpg Je me suis très largement inspirée d’une recette du livre Bento Boxes, Japanese meals on the go (de Naomi Kijima) que le papa Noel a apporté sous notre sapin. Car oui, nous avons reçu nos premiers Bento yattttttta! Je vous en reparle. Mais je vous recommande fortement ce petit livre pleins de bonnes recettes, car je sais que vous êtes nombreuses à avoir succombé également.

Ingrédients:

  • environ 300g de riz cuit
  • 100g de tofu ferme
  • 5-6 champignons de Paris
  • 1 carotte
  • 2/3 de tasse de dashi (environ 170ml)
  • 2 cuillers à soupe 1/2 de sauce soja japonaise
  • 2 cuillers à café de sucre

Epluchez et détaillez la carotte en cubes.
Emincez les champignons.
Essuyez le tofu puis coupez-le également en cubes.

Dans une casserole, mettez le dashi, la sauce soja et le sucre à chauffer. Ajoutez-y les légumes et le tofu.
Faites cuire environ 8 minutes.

Egouttez-les en prenant soin de conserver le liquide. Réservez les légumes.

Préparez le riz. J’utilise un rice cooker, ce qui rend la préparation plus simple, mais vous pouvez sans doute faire sans. Je vous donne les deux méthodes, mais je n’ai pas essayé à la casserole.
1) Si vous utilisez un rice cooker, mettez deux tasses de riz dedans, ajoutez le liquide dans lequel ont cuit les légumes, puis remplissez d’eau jusqu’à la mesure « 2 cups ». Faites ensuite cuire comme d’habitude.
2) A la casserole, mesurez la quantité de liquide de cuisson des légumes, puis complétez avec de l’eau afin d’avoir la mesure habituelle. Faites cuire comme vous le faites en général.

Lorsque le riz est cuit, disposez la préparation au tofu par-dessus, couvrez afin de conserver la vapeur et laissez reposez 10 minutes.

Mélangez doucement avant de servir.

Riz savoureux au Tofu

Imprimer la recette: Riz savoureux au Tofu

Yaki Soba à ma façon

Que faire quand on regarde sa montre, qu’on se rend compte, complètement affolée, qu’il est 12h15, que son conjoint va arriver dans les dix minutes pour déjeuner et que… rien n’est prêt !? C’est ce qui m’est arrivé… Pour couronner le tout, je n’avais AUCUNE idée de ce que j’avais envie de manger, mais vraiment aucune envie particulière.

J’ouvre alors, desespérée, mon frigo… Bon, mon dernier poivron est un peu frippé, hop je le sors ! Il me reste encore du chou chinois (c’est vraiment économique, il m’a servi pour deux recettes en plus de celle-ci! et se conserve très bien)… Hop, lui aussi sur le plan de travail. Oui, mais je vais en faire quoi ? J’en ai un peu assez du riz là…  Un tour dans mon placard aux merveilles… Des nouilles soba! Bonne idée tiens, ça fait longtemps que je n’en ai pas cuisinées.

Je n’ai pas de sauce yaki soba toute prête, et me mets donc en quête d’une recette via mon ami gogolito (nom affectueux que j’ai attribué à Google). Et là, je tombe sur la recette de Clea. J’ai donc pris sa recette de sauce, en omettant la sauce d’huître (je n’en ai pas, et la seule fois où j’en ai utilisé j’en ai un très mauvais souvenir gustatif!).

La prochaine fois, je mettrai soit de très fins morceaux de poulet, soit des lanières d’omelette !

Mais passons à la recette, simple et rapide…

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 1/2 chou chinois
  • 1 poivron (de la couleur de votre choix)
  • Un petit morceau de gingembre
  • 2 gousses d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 fagot de nouilles soba

Pour la sauce yaki soba

  • 1 cuiller à soupe de ketchup
  • 1 cuiller à soupe de sauce soja japonaise
  • 1 cuiller à soupe de sauce Worcestershire

Détaillez le poivron en cubes et émincez finement le chou chinois.
Pelez les gousses d’ail et le gingembre, réduisez-les en purée.

Dans une sauteuse, faites chauffer un filet d’huile d’olive.
Ajoutez-y l’ail et le gingembre, puis le poivron et le chou lorsqu’ils deviennent légèrement colorés.
Laissez cuire à feu moyen, à couvert.

Pendant ce temps, préparez simplement la sauce en mélangeant tous les ingrédients.
Réservez.

Faites cuire les nouilles, égouttez-les.

Quand le poivron est tendre, les légumes sont prêts. Ajoutez donc les nouilles dans la sauteuse.
Remuez bien avant d’ajouter la sauce.
Elle doit bien napper l’intégralité des nouilles et leur donner une teinte brune.

Laissez griller encore trois minutes environ avant de servir.

Yaki Soba

Imprimer la recette: Yaki Soba selon Nolwenn

Salade Caesar aux crevettes

Voici une recette que j’ai préparée il y a de longs mois maintenant, mais impossible de remettre la main sur le magazine Elle à Table dont elle est largement inspirée (n°51, juin 2007). J’ai omis le tabasco et les anchois dans la sauce.

De plus, je l’ai cuisinée pour être mangée en plat principal, le nombre de crevettes par personnes est donc plus important, si vous la faite en entrée, mettez environ 3 crevettes par personne selon leur taille.

La salade Caesar est sans doute l’une des salade composée les plus connues à travers le monde. Elle figure dans bons nombres de cartes de restaurants. On la trouve généralement avec du poulet, je lui ai préférée celle aux crevettes…

Salade Caesar aux crevettes

La sauce a la consistance d’une mayonnaise, si vous la souhaitez plus liquide, détendez-la avec un peu d’eau ou de crème liquide.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 20 crevettes roses cuites
  • De la laitue (ou iceberg)
  • 1 baguette rassise
  • Copaux de parmesan

Pour la sauce

  • 1 oeuf dur + 1 jaune d’oeuf
  • 30g de parmesan frais râpé
  • Jus d’1 citron
  • 1 grosse gousse d’ail écrasée
  • 1 cuiller à café de sauce Worcestershire
  • 1 cuiller à café de vinaigre de Xérès
  • Huile d’olive

Tranchez la baguette en fines tranches et découpez-la en cubes. Faites les griller sous le grill de votre four, ou à sec dans une poêle.

Effeuillez et nettoyez la salade.

Décortiquez les crevettes.

Préparez la sauce:
Hâchez finement l’oeuf dur. Dans le bol d’un mixer, mettez: le jaune d’oeuf et le jus de citron, montez avec l’huile en filet jusqu’à ce que la consistance soit homogène. Ajoutez ensuite la sauce Worcestershire, l’oeuf haché, le parmesant râpé et le vinaigre de Xérès. Mixer encore.

Déposez la salade dans les assiettes. Assaisonnez avec la sauce. Ajoutez les crevettes par-dessus. Parsemez ensuite avec les copeaux de parmesan et quelques croûtons.
Mettez la sauce dans un bol à côté, que chacun se reserve au besoin.

Salade Caesar aux crevettes & sa sauce

Imprimer la recette: Salade Caesar aux crevettes

Maison à vendre dans le Finistère

Ma maman vend sa maison. Elle est située dans le Finistère Sud; en voiture il ne faut qu’une quinzaine de minutes pour atteindre Douarnenez.

Maison Toul Ar Born

Grâce à la loi littorale encore en vigueur, la maison offre une superbe vue sur la mer.

A 330m du Menez-Hom, les habitants peuvent profiter de cet voisinage pour les célébrations annuelles, les fest-noz etc. La commune offre de nombreux commerces de proximité, une grande plage de sable, des restaurants traditionnels et gastronomiques; tout ce dont on peut avoir besoin.

A 3 km des plages, dans un hameau, cette charmante MAISON traditionnelle bretonne en pierre partiellement rénovée (toiture, enduit murs extérieurs et huisseries récemment refaits à neuf) n’attend plus qu’une restauration de l’habitat. En l’état, elle dispose de 5 pièces plus un beau grenier aménageable, soit 100 m² environ.
A l’arrière, son jardin de 600 m² offre une vue sur mer. Beaucoup de potentiels. Elle est idéale pour résidence secondaire ou 1ère acquisition.

toularborn_maison.jpg

Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à m’envoyer un email ou à laisser un commentaire à ce message afin que je puisse vous contacter.

Riz semi-complet aux légumes bicolores et furikake

Comme beaucoup, je cuisine pas mal les choses qui sont oubliées dans mon frigo alors qu’elles sont à la limite de partir directement à la poubelle. Parfois même des associations qui de prime abord ne me semblent pas forcément bonnes.
Ce fut le cas pour cette recette. Poireau et Poivron ensemble, je ne savais pas du tout ce que cela pourrait donner. Mais rajouter du furikake*, c’était encore plus incertain ! Ce n’est plus Noël pourtant, mais l’idée du vert et du rouge dans mon assiette me ravissait !
Et pourtant… ce fut plus que délicieux. Un goût de trop peu lorsque la dernière bouchée fut engloutie…

Ce plat peut être végétarien si votre furikake est différent, ou simplement si vous l’omettez.

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 1 poireau
  • 1 poivron rouge
  • Un morceau de gingembre d’environ 1/2 cm de long
  • Huile d’olive
  • 1 cuiller à soupe de sauce soja japonaise
  • Furikake à base de bonite*
  • Riz semi-complet (ou blanc, ou complet, à votre convenance)

Faites cuire votre riz avec un cube de kubOr (ou sans). J’utilise un RiceCooker mais vous pouvez le préparer à la casserole. Mes proportions: tant d’eau que de riz; je me sers de la dosette fournie avec. Là c’était 1 dose de riz pour 1 dose d’eau.

Coupez le poireau en quatre dans le sens de la longueur puis émincez-le finement. Lavez-le à l’eau froide pour enlever la terre, égouttez.

Coupez le poivron rouge en dés. Mettez-le avec le poireau.

Epluchez le morceau de gingembre (c’est plus simple avec un bon couteau qu’avec un économe).

Dans une sauteuse, mettez à chauffer un filet d’huile d’olive.
Râpez-y le gingembre (ou réduisez-le en purée et mettez le dans la sauteuse), puis ajoutez les légumes. Le feu ne doit pas être trop fort car ils brûlent vite. Couvrez.

Lorsque les poivrons sont tendres, ajoutez la cuiller à soupe de sauce soja. Laissez cuire environs deux minutes avant d’ajouter le riz cuit.
Mélangez bien le tout, augmentez un petit peu la température, ôtez le couvercle et laissez griller quelques minutes, en surveillant bien.

Servez, puis saupoudrez avec le furikake. A manger bouillant, avec des baguettes c’est encore mieux !

Riz semi-complet aux légumes bicolores et furikake

Furikake

* furikake: c’est un mélange Japonais qui est utilisé comme assaisonnement du riz chaud. Il en existe une multitude. Vous pourrez le trouver en épicerie japonaise, ou en ligne. Celui-ci est en bocal en verre, avec un verseur. Les ingrédients: sésame, algue, sucre, sel, sauce soja, mirin, glutamate monosodique, acide citrique, copeaux de bonite séchés. L’odeur de poisson est très forte, mais on s’y fait.

 

Imprimer la recette: Riz semi-complet aux légumes bicolores et furikake

Chou vert épicé à l’infusion de coco citronnée

J’avais envie d’un plat réconfortant, j’avais d’abord pensé à une potée végétarienne mais m’en suis bien vite éloigné pour arriver à cette recette, me laissant juste portée par l’inspiration, sans savoir exactement où cela allait me mener.

Chou vert épicé à l'infusion de coco citronnée

Ingrédients:

  • ½ chou vert frisé
  • 4 petites carottes
  • Un morceau de gingembre d’environ ½ cm de long
  • ½ oignon
  • 2 gousses d’ail
  • Poivre vert deshydraté et coriandre en grains, environ ¼ de cuiller à café de chaque
  • Huile d’olive
  • 20cl de lait de coco
  • Le zeste d’un demi citron, non traité
  • 50cl d’eau (plus ou moins)
  • 1 KubOr (soit 2 cubes)

Epluchez l’oignon, le gingembre et l’ail. Emincez finement l’oignon; réduisez le gingembre et l’ail en purée.

Faites-les revenir dans une cocotte avec un filet d’huile d’olive.

Pendant ce temps, émincez le chou vert frisé en lanières. Epluchez les carottes avant de les détailler en tronçons pas trop épais, en biais.
Réservez.

Réduisez en poudre le poivre vert et la coriandre à l’aide d’un pilon et d’un mortier, ou d’un moulin à café. Ajoutez-les dans la cocotte lorsque l’oignon est translucide. Mélangez bien, laissez chauffer durant environ 1 minute.

Ajoutez les carottes, mélangez les bien afin qu’elles soient enrobées. Ajoutez ensuite le chou. Entremêlez bien tous les ingrédients.

Ajoutez l’eau, petit à petit car il ne faut pas qu’il y en ait trop, juste assez afin de couvrir les carottes.

Couvrez. Laissez cuire 10 minutes. C’est suffisamment cuit lorsque les carottes sont tendres et qu’il ne reste plus d’eau ou presque.

Dans une petite casserole, versez le lait de coco et le zeste de citron. Portez à ébullition puis baissez le feu. Laissez infuser environ 5 minutes puis versez dans la cocotte.

Mélangez bien afin que le chou en soit imprègner.

Laissez sur le feu encore 5 minutes.

Mangez le tout bien chaud.

Imprimer la recette: Chou vert épicé à l’infusion de coco citronnée

Donburi vert: légumes verts et oeufs sur lit de riz

Le 19 Décembre dernier, mon Tendre et moi étions de retour sur Paris pour une journée afin de recevoir enfin le papier nous ouvrant les portes vers la dernière partie de notre grand projet de départ.

Quelques jours auparavant, en discutant via MSN avec ma copinaute de longue date Arashi, nous avons constaté qu’elle serait en France ce jour-là et convenu d’une rencontre autour d’un déjeuner… japonais, évidemment ! Nous nous sommes donné rendez-vous rue Sainte-Anne, regorgeant de divers restaurants jap.
Le jour J, nous avons regardé plusieurs cartes, et c’est finalement au Naniwa que nous nous sommes attablés. Ce resto est cher au coeur de mon Tendre, il m’y avait déjà emmené courant 2004 lorsque nous étions Parisiens, mais je n’en avais pas un souvenir imperissable: petit, bondé, la nourriture je l’avais trouvée bof (mes goûts à l’époque étaient moins étendus). Le restaurant est toujours aussi petit, toujours aussi demandé aussi. Les gens se bousculent pour pouvoir manger.

Nous avons passé un très agréable moment, j’ai juste été déçue que mon Tendre ne se soit pas souvenu qu’il y avait plus de cartes le soir que le midi et donc que le choix était très restreint (moi qui me réjouissais de pouvoir manger des gyoza, tsss). Arashi est très familière avec la cuisine japonaise, beaucoup plus que moi; elle s’est donc fait plaisir 😉 De mon côté, j’ai commandé un inarizushi en plus de la soupe miso, et un tamago donburi. Pourtant, je n’avais pas non plus un très bon souvenir du donburi car le seul que j’avais vu était l’oyako donburi commandé par mon Tendre à Vancouver, très baveux… Mais ça me faisait de l’oeil et je ne fus pas déçue: très copieux et goûteux, l’oeuf cuit à point comme j’aime !

J’ai donc fouiné dans mes livres de cuisine japonaise à la recherche d’une recette, le donburi le plus populaire étant celui au poulet. C’est d’ailleurs le premier que j’ai réalisé, puis hier j’avais envie de quelque chose de plus végétarien et ai donc improvisé un donburi aux légumes verts: chou chinois et poireau.

Les proportions sont pour 4 personnes, ou comme nous pour deux repas de 2 personnes.

Ingrédients:

  • ~ 600g de riz blanc cuit et chaud*
  • 125ml de dashi**
  • 2 cuiller à soupe de mirin
  • 1 cuiller à café de sucre en poudre
  • 60ml de sauce soja japonaise
  • 1 gros poireau
  • 1/3 de chou chinois

Emincez le poireau en le détaillant d’abord en quatre dans le sens de la longueur (afin d’avoir comme des demi-lunes), passez-le sous l’eau afin d’en éliminer la terre glissée entre les anneaux.

Laissez égoutter le poireau pendant que vous émincez le chou chinois en fines lanières.

Réservez les légumes.

Dans une grande poêle ou une sauteuse, portez à ébullition le dashi, le mirin, le sucre et la sauce soja.

Puis ajoutez-y les légumes. Laissez-les réduire environ 7 minutes à découvert.

Pendant ce temps, battez légèrement les oeufs.

Ajoutez-les ensuite aux légumes et couvrez (très important, c’est mieux si le couvercle est transparent, sinon tant pis). Laissez cuire environ 5 minutes.

Dressez le riz dans des bols, et garnissez de mélange aux oeufs et légumes par-dessus. A déguster bouillant !

Donburi vert

* Pour obtenir 600g de riz cuit, comptez environ 300g de riz cru.

** Pour le dashi, vous pouvez en utiliser du fait maison, ou comme moi pour l’instant du dashi-no-moto; dans ce dernier cas mélanger 1/2 cuiller à café de dashi-no-moto dans 125ml d’eau bouillante.

1Mon mari et moi aimons, dans le donburi, lorsque le blanc et le jaune des oeufs n’est pas homogènement mélangé, mais faites à votre goût: soit vous battez comme pour une omelette, soit vous mélangez juste suffisamment pour casser les jaunes, sans que cela ne soit parfaitement battu.

Donburi vert: Imprimer la recette

Re-Bienvenue à cette nouvelle adresse

Voilà la nouvelle demeure de Nos P’tites Magies !

J’espère que cela vous plaît… Je travaille encore à quelques petites choses pratiques, mais pas primordiales pour le moment.

N’oubliez pas de modifier vos favoris ainsi que vos flux rss.

Une nouvelle recette sera publiée ce soir 😉

Toasts aux crevettes et sésame

Pour le réveillon du Nouvel An, tout s’est un peu précipité… Nous devions initialement le « fêter » en famille très restreinte, chez nous dans la ville rose (j’entends par là mon mari et moi, nos deux filles se couchant tôt). Au dernier moment, nous avons accepté l’invitation de ma maman de le faire avec elle; puis mon oncle et ma tante le célébrant seuls dans leur coin, c’est finalement tous ensemble chez ma maman que nous l’avons fait, pour ne rentrer chez nous que le 1er (mon Tendre ayant repris le boulot le 2 pfff).

Au départ, ma maman et ma tante désiraient faire un buffet. Personnellement, cela ne me tentait pas du tout : je trouve ça plus long de préparer pleins de petits plats à grignoter que de préparer un véritable repas, et le courage n’était pas très présent.
En allant faire les courses, ma maman regarde presque toujours les magasines féminins… et là dans le Prima ou Femme Actuelle (oublié de noter la source avec la recette), une recette d’entrées/apéro nous ont fait de l’oeil ! Voici donc les minitoasts aux crevettes et au sésame, nous avons utilisé des toasts ronds au lieu du pain de mie carré.

ToastCrevette

Ingrédients:

  • 200g de crevettes crues décortiquées
  • 1 grosse gousse d’ail hachée
  • 1 cuiller à café de gingembre frais haché
  • Beurre
  • 100g de fromage frais (style Carré Frais)
  • 1 cuiller à soupe de vin blanc sec
  • 6 grandes tranches de pain de mie
  • Graines de sésame
  • Sel et poivre du moulin

Faites chauffer un peu de beurre dans une poêle. Ajoutez-y le gingembre et l’ail hachés, les crevettes, salez et poivrez.
Laissez cuire durant 3-4 minutes.

Mixez les crevettes, ajoutez ensuite le fromage frais et le vin.

Découpez dans chaque tranche de pain de mie 4 ronds (à l’aide d’un emporte-pièce ou d’un verre retourné).

Faites ensuite des sandwiches avec les ronds de pain et la préparation aux crevettes.
Roulez-les dans le sésame, afin qu’il recouvre la préparation.

Dorez les toasts à la poêle, dans un peu de beurre (point trop n’en faut; afin qu’il ne brûle pas vous pouvez rajouter un chuille d’huile neutre de cuisine), sur les deux faces. Faites cependant attention car cela peut vite brûler.