Inarizushi au saumon et omelette: poches de tofu frit garnies

S’il y a bien UN sushi qui peut plaire aux plus récalcitrants, c’est celui-ci. L’inarizushi (parfois lu sous l’appellation « inari-sushi » également). Ni algue, ni poisson cru, alors aucune raison de ne pas aimer ce sushi qui a la particularité d’être une poche de tofu frit (abura-age, que l’on prononce « aboula-agué ») garnie de riz à sushi et de sésame.

La première fois que j’en ai mangé, c’est lors de notre journée parisienne en novembre dernier (autant dire que c’était hier), où nous avions déjeuné au Naniwaya (rue Sainte-Anne) avec Mélusine Arashi J’avais été très surprise, étrangement. Mais je m’étais régalé.

Ayant dernièrement trouvé des abura-age à ParisStore en sachet, je me suis dit que c’était l’occasion parfaite. Me souvenant que Murielle et Stanislas organisent actuellement un concours sur le thème du Japon, la voilà ma recette ! Sauf que… je n’avais pas envie de simplement mettre du su-meshi (riz à sushi) dans mes poches de tofu frit. Alors, j’ai décidé d’y ajouté du saumon fumé légèrement mariné, et des filaments de tamago-yaki (*clic* pour voir la recette).

Alors voici ma participation à 1001 Escales #6 sur le thème du Japon.

Abura-AgeLes poches de tofu frit, abura-age, peuvent se trouver fraîches, en conserve, ou encore comme ici en sachet. L’avantage que j’ai trouvé et que les poches sont déjà coupées en deux, et que le tout est divisé en deux compartiments séparés. Vous auriez dû entendre mon soupir de soulagement en ouvrant l’emballage… car j’avais vraiment peur de la conservation une fois le tout ouvert.

Il est bon de savoir qu’une fois assaisonnées, il est possible de les conserver jusque trois jours au réfrigérateur.

Cette odeur dans la maison….. hmm !

C’était tout simplement succulent ! Avec une petite salade de concombre au wakame, c’est rafraîchissant et parfumé à souhait. Et je vous promets qu’avec ça, ça fera aimer les sushi et tomber les barrières.

Inarizushi

Ingrédients pour 2 ou 4 personnes (dépendamment si c’est en plat principal ou en entrée):

Assaisonnement des poches de tofu:

  • 4 abura-age entières (ou 8 moitiés)
  • ½ litre de dashi, ou ½ d’eau+1 cuiller à café de dashi-no-moto
  • 3 cuillers à soupe de sucre
  • 4 cuillers à soupe de sauce soja foncée
  • 2 cuillers à soupe de saké
  • 2 cuillers à soupe de mirin

Garniture:

  • +- 200 de su-meshi (riz à sushi, *clic* pour la recette)
  • 1 cuiller à soupe de sésame grillé
  • 90g de saumon fumé (en tranches ou en cubes)
  • 1 tamago-yaki (*clic* pour voir la recette) coupé en fin filaments

Préparez la cuisson du riz à sushi.

Pendant ce temps, occupez-vous de l’assaisonnement des poches de tofu:

Mettez-les dans une passoire et passez-les sous l’eau chaude quelques instants afin d’ôter l’huile qui les recouvre. Pressez-les délicatement pour enlever l’excédent, attention de ne pas vous brûler, et de ne pas les déchirer.

Dans une grande casserole, portez à ébullition le dashi, la sauce soja, le saké et le sucre.
Déposez délicatement les abura-age, couvrez, et laissez mijoter une quinzaine de minutes; le liquide doit réduire.

Dans un petit bol, mélangez le saumon fumé détaillé en cubes avec une cuiller à soupe de jus de citron additionnée à la même quantité de sauce soja. Laissez mariné quelques minutes. Réservez.
Préparez l’omelette et découpez-la finement.

Lorsque le riz est cuit (sans avoir oublié de l’assaisonner avec le vinaigre spécial sushi), ajoutez-lui le sésame, le saumon fumé et l’omelette. Faites attention de ne pas réduire le riz en bouillie.
Laissez refroidir.

Maintenant que vos poches de tofu frit sont délicieusement assaisonnées, égouttez-les délicatement (attention, car elles ont été fragilisées par l’absorption de liquide).

Farcissez chaque poche de riz jusqu’à un peu plus de la moitié, en le répartissant bien avec vos doigts.

Fermez en rabattant chaque côté vers l’intérieur. Votre inarizushi est prêt !! Faites de même avec toutes les poches de tofu.

Inarizushi

Et s’il vous reste un peu de riz, ce n’est pas bien grave, il est très bon comme ça… pourquoi pas le presser un peu et en faire des onigiri? 😀

Semaine à Paris fin mai… vos idées

Salut !

Mon mari et moi nous octroyons quelques jours en amoureux pendant que nos Elfettes seront en vacances chez leurs grands-parents… Nous allons remonter sur la Capitale, pour voir les lieux qui nous sont chers une dernière fois avant le grand départ outre-Atlantique.

Vous savez s’il s’y passe quelque chose, culinairement parlant, à cette période ? Un endroit incontournable pour déjeuner ? Des épiceries à ne pas manquer ?

J’attends vos idées 😉

Bon week-end à vous.